POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
9 avril 2020

Washington, DC—La Sustainable Forestry Initiative Inc. (SFI) collabore avec l’université de Georgie sur un projet de recherche visant à identifier, s’il y en a, les impacts positifs de la Norme d’approvisionnement en fibre SFI sur la qualité de l’eau et la biodiversité dans la plaine côtière méridionale de la Caroline du Sud, de la Géorgie, de la Floride et de l’Alabama. La zone d’étude renferme de nombreuses espèces en péril, y compris la tortue gaufrée et le pic à face blanche. L’étude consiste à mesurer les impacts positifs éventuels de la mise en œuvre de pratiques forestières durables dans la zone d’étude, notamment les pratiques préconisées dans la Norme d’approvisionnement en fibre SFI et la Norme d’aménagement forestier SFI.

  1. Puneet Dwivedi, professeur associé de l’école de foresterie et de gestion des ressources naturelles de l’Université de Georgie (UGA), collabore avec SFI pour évaluer les effets de la Norme d’aménagement forestier SFI sur la qualité de l’eau et la biodiversité. Par le biais d’une approche méthodologique novatrice, le chercheur examinera les multiples effets des meilleures pratiques de gestion (MPG) en matière de qualité de l’eau sur la réalisation des objectifs de conservation. Les MPG font partie intégrante de la Norme d’approvisionnement en fibre SFI et la Norme d’aménagement forestier SFI.

« La Norme d’approvisionnement en fibre SFI offre la possibilité de protéger de nombreuses espèces en péril en plus d’assurer la préservation d’éléments essentiels des forêts méridionales. Par l’analyse simultanée des impacts de cette norme sur les meilleures pratiques de gestion liées à la qualité de l’eau et la biodiversité, nous souhaitons parvenir à mesurer son efficacité en tant qu’outil de conservation à travers cette importante écorégion », indique le professeur Dwivedi.

SFI travaille en étroite collaboration avec des propriétaires et des gestionnaires de terres forestières à travers les États-Unis et le Canada pour développer des normes rigoureuses à l’appui de l’aménagement et l’exploitation durables des ressources forestières. Cela signifie que l’aménagement forestier ne se limite pas à la mise en place de méthodes responsables de récolte et de transformation des produits forestiers, mais doit aussi inclure des mesures et des pratiques visant à protéger les éléments essentiels de l’écosystème forestier, comme la qualité de l’eau et la biodiversité.

La Norme d’approvisionnement en fibre SFI contribue directement à l’avancement de la durabilité en rehaussant les pratiques d’approvisionnement et le rendement environnemental de dizaines de millions d’acres de terres forestières qui ne sont pas certifiées en vertu d’aucune norme d’aménagement forestier. La Norme d’approvisionnement en fibre comporte aussi des dispositions relatives à la formation et la sensibilisation des travailleurs et à la préservation des espèces en péril, en plus d’exiger l’embauche de travailleurs forestiers compétents et agréés. Les normes SFI, leurs objectifs et leurs mesures de performance sont actualisés tous les cinq ans en tenant compte des progrès de la recherche scientifique et des enjeux émergents. Les ateliers de révision des normes sont ouverts au public.

« La Norme d’approvisionnement en fibre SFI nous aide à composer avec les 90% des terres forestières du monde qui ne sont pas certifiés », souligne Paul Trianosky, chef de la direction de la Conservation de SFI. « le projet de recherche mis de l’avant par l’UGA contribue à la réalisation de notre objectif d’amélioration continue, en plus de nous aider à mieux comprendre les moyens par lesquels les pratiques durables contribuent à l’aménagement responsable des forêts, quel que soit le modèle de tenure foncière », ajoute-t-il.

Il est à souligner que le groupe NatureServe, un réseau de chercheurs scientifiques de l’hémisphère nord qui s’intéressent aux espèces à risque et aux écosystèmes, agira à titre de partenaire du projet.

« NatureServe est ravi de participer à cette initiative pionnière de SFI visant à quantifier les impacts de la Norme d’approvisionnement en fibres SFI sur la qualité des habitats forestiers, notamment en ce qui a trait à la biodiversité. De concert avec le laboratoire du professeur Dwivedi à l’UGA, nous utiliserons nous vastes bases de données sur les espèces en péril pour mesurer l’impact de l’utilisation de la Norme d’approvisionnement en fibre SFI sur le taux d’utilisation des meilleures pratiques de gestion à l’appui de la protection des espèces en péril », indique Mme Healy Hamilton, Ph.D., chef de l’équipe scientifique de NatureServe.

Ce projet s’inscrit dans la foulée d’autres récentes collaborations entre l’UGA et la SFI, et fait partie intégrante du portefeuille de recherche d’impact en conservation de SFI, qui a pour but de documenter et faire connaitre les résultats probants des programmes de certification de SFI en matière de conservation, notamment en ce qui a trait à la qualité de l’eau, à la biodiversité et au changement climatique. En 2015, avec le soutien financier d’une subvention du programme de recherche en conservation SFI, le professeur Diweldi a réussi à démontrer que la mise en œuvre de pratiques de récolte responsables et le respect de ces pratiques pendant une période de 20 ans avaient eu des incidences positives significatives sur des terres forestières non certifiées à travers l’État de la Georgie.

Par le biais d’autres travaux de recherche, le professeur Dwivedi a démontré que le taux d’utilisation et de respect des meilleures pratiques d’aménagement forestier liées à la qualité de l’eau était plus élevé dans les zones d’approvisionnement en fibre des usines certifiées SFI, ce qui revêt une très grande importance parce que ces millions d’acres de terres forestières aménagées de manière responsable servent à protéger la qualité de l’eau de bassins hydrographiques qui répondent aux besoins d’approvisionnement en eau potable pour des millions de personnes en aval.

COMMUNIQUÉS ARCHIVES

NEWS RELEASE ARCHIVES

À propos de l’école de foresterie et des ressources naturelles de l’Université de Georgie

L’École de foresterie et des ressources naturelles de l’Université de Georgie offre des programmes d’études liés à la foresterie, aux sciences de la pêche et de la faune, à la gestion des ressources naturelles et de la biodiversité et à la gestion des parcs, des loisirs et du tourisme. C’est la plus ancienne école de foresterie du Sud-est américain, et son personnel enseignant et ses chercheurs sont reconnus à l’échelle nationale et internationale, notamment en ce qui a trait au développement de moyens novateurs et toujours plus efficaces de préserver nos ressources naturelles. En savoir plus.

À propos de la Sustainable Forestry Initiative (SFI) Inc.

SFI Inc. contribue à l’avancement de la durabilité au moyen de collaborations de petite et grande envergure axées sur la forêt. Nous sommes une entité indépendante et sans but lucratif qui fait chaque jour preuve de notre engagement envers la forêt le biais de l’élaboration et le suivi de normes forestières standards et des programmes de conservation, d’éducation et de soutien communautaire. SFI travaille en étroite collaboration avec les intervenants de l’industrie forestière, les groupes de conservation, le milieu universitaire, les chercheurs, les propriétaires de marques, les professionnels de la ressource, les propriétaires de terres forestières, le milieu de l’enseignement, les communautés locales, les Autochtones et l’administration gouvernementale pour réaliser la vision d’un monde qui valorise l’aménagement responsable des ressources forestières et qui en profite pleinement. En savoir plus.

À propos du programme de subventions à la conservation SFI  

Le programme des subventions à la conservation SFI appuie les projets qui à approfondir notre connaissance des liens entre l’aménagement forestier et la réalisation des objectifs de conservation. Depuis 2015, les chercheurs ont été mis au défi d’élaborer et mettre à l’essai des approches extensibles pour mesurer les résultats en matière de biodiversité, de quantité et de qualité de l’eau, et de changement climatique. De plus, la réalisation de projets en partenariat avec des organisations certifiées SFI permet d’en assurer la pertinence immédiate et de contribuer directement au renforcement des normes SFI. Depuis 2010, SFI a attribué 64 subventions d’une valeur totale de 4,4 millions de dollars à l’appui de projets de recherche et de projets pilotes visant à informer et guider d’importantes décisions liées à l’avenir de nos forêts. Lorsque l’on ajoute les fonds de contrepartie investis par les partenaires des projets, l’investissement total dans les projets de conservation SFI dépasse les 11 millions de dollars.

Contacts

Puneet Dwivedi, Ph.D.
Professeur associé, Sciences de la durabilité
École Warnell de foresterie et des ressources naturelles
Université de Georgie
706-542-2406
puneetd@uga.edu
Daniel Pellegrom
Vice-président, Communications
Sustainable Forestry Initiative
202-596-3452
media@sfiprogram.org
Paul Trianosky
Chef de la direction de la Conservation
Sustainable Forestry Initiative
423-571-2562
paul.trianosky@sfiprogram.org